Accueil » Actualités » Invité du mois » Septembre 2011 : Steve KOUKOU

Septembre 2011 : Steve KOUKOU

 A tout juste 26 ans Steve KOUKOU, l’arbitre international d’origine Centrafricaine  vient de participer à son premier Afrobasket.Entre découverte et début de carrière nous vous le présentons…

 

Depuis quand officiez-vous en tant qu’arbitre international ?

 Depuis Juin 2010 au niveau international, j’ai commencé arbitré en France depuis 2003 et au niveau national 2007

Combien d’arbitres centrafricains sont référencés FIBA ?
On est trois arbitres  depuis 2010, on avait passé notre grade d’internationaux en même temps.

Peut -on vivre de l’arbitrage ?
 On peut vivre de l’arbitrage , cela dépend du niveau auquel on arbitre. A partir du niveau pro, mais moi au niveau national celà est un très bon complément de salaire.

 

Steve KOUKOU (au milieu)

 

Vous avez vécu de l’interieur la préparation des bamaras l’été dernier ! Comment s’est déroulé votre intégration ?
Très bien, au début j’ai eu un peu de mal à m’intégrer dans le groupe, et peu à peu tout le monde m’a fait confiance en me laissant partager ce moment de préparation .

Comment peuvent ils améliorer leurs  relations avec le corps arbitral ?
 Pour moi, il faut que le staff considère encore mieu l’arbitre au seins du groupe, au même titre que les joueurs, car la convocation envoyé par la FIBA,précise bien que l’arbitre est membre de sa délégation et de son équipe national.
Mais en dehors de ce petit bémole, j’ai été ravis de pouvoir travailler avec l’ensemble du groupe.

Vous étiez le plus jeune arbitre à l’Afrobasket ? Comment l’avez-vous vécu ?
Oui j’ai été le plus jeune du groupe ( de 48ans à 26ans ), j’ai essayé de combler cette différence d’âge en me montrant très professionnel sur et en dehors du terrain, mais néamoins l’ensemble du groupe arbitral  a  été très présent à mon écoute pour  m’aider à évouler.

On te laisse le mot de la fin…
L’Afrobasket a été une très bonne éxpérience pour ma carrière car j’avais la tête dans les étoiles et pour moi cela n’est qu’un début d’une longue aventure.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*