Accueil » Actualités » Massêkas et Basketball 2018 !
SONY DSC

Massêkas et Basketball 2018 !

C’est au stade municipal de Bangui que NzangueCommunication et son partenaire du jour l’ONG Fleurs de Cotonniers que 60 enfants venant des différents quartiers et arrondissements ont suivi un parcours sportif intitulé Massêkas & Basketball.

Grâce aux concours du coach bénévole HASSANE et son assistant sans oublier  le designer CiscoWear  les enfants âgés de 5 à 18 ans ont participé aux différentes activités.

Le déroulement

Ce sont 12 jeunes  filles qui ont débuté les exercices sous les ordres du coach et les yeux d’une assistance sous le charme .Entre dribles ,accélérations et shoot nos jeunes massêkas ont toutes suivi les consignes données. Avant de prendre part à leur match .Le coach a procédé à un test éliminatoire afin de désigner la plus rapide .

Le concours de dunk

Ensuite ce fût le tour des dunker de rentre en lice , ils étaient 3 dont Gérard NZETI vainqueur en 2017 et 2018 à  l’applaudimètre comme et la technique .

La particularité de cette année est que ces deux concurrents sont des jeunes de grandes tailles : 2m04 pour le représentant de ZARASCLO (21 ans ) avec une envergure à 2m17 et surtout Jerry (18 ans ) le présentant du Hit Trésor 2m05 avec une envergure à 2m20.

 Le mini basket

8 enfants âgés de 5 à 11 ans ont effectué sous les yeux de leurs parents tout ému quelques exercices et il faut avec des ballons taille 7 .

Le adolescents

Très à l’aise au drible dans l’ensemble tous ont effectué l’ensemble du parcours et bien écouté les consignes. Seul le manque d’adresse dû à de mauvaises prises de marques  a fait défaut chez certains .Mais dans l’ensemble tous ont été attentif.

L’ONG Fleurs de Cotonniers

Spécialisée dans le conseil et bien être des jeunes filles et femmes en Centrafrique .Elle est venue sensibiliser les jeunes centrafricaines sportives dans leur protection intime pendant et hors période de compétition. Elle propose et vend des accessoires non jetables mais réutilisables .

Il faut dire qu’en Centrafrique l’acquisition de ces accessoires  au prix du marché pour une grande partie de la population féminine n’est pas simple y compris dans la  capitale.

 

*Les vidéos sont en cours traitements et seront mises en ligne début mars .

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*