Accueil » Livre d'Or » De 1974 à 1991 : la dignité et l’honneur des bamaras

De 1974 à 1991 : la dignité et l’honneur des bamaras

Dans cette page ,nous relatons brièvement le parcours des pricipaux acteurs du basket centrafricain nés après 1960, qui ont  contribué au rayonnement du basket national.

 

 

                                                                                       Nom : LAVODRAMA
                                                                                      Prénom : Anicet
                                                                     Date  de naissance : 4 juillet 1963
                                                                    Taille et poids : 2m03, 104 kgs .Interieur

                                                                         Anicet Lavodrama; gran jugador mejor personaAnicet Lavodrama

C’est à 12 ans  en Côte d’Ivoire, alors que son père y était Ambassadeur de la République Centrafricaine que ce joueur a débuté sa carrière de joueur. Très tôt il s’est avéré que le gamin avait des atouts. Son physique, grand et déjà costaud, à son retour en Centrafrique il intégra les équipes jeunes de l’ASPOT où il croise un certain Fred GOPORO avec lequel il va écrire une des plus belle page du basket centrafricain.
A 16 ans, au cours de l’année 1979 il explose et la suite de sa carrière ne laisse planer aucuns doutes à ce moment .La Centrafrique rayonne avec son équipe nationale, les clubs Hit Trésor, Red Star et le Palais Omnisports de Bangui forment une vitrine internationale.
C’est d’ailleurs lors de la Coupe des Champions 1979 que la suite de sa carrière va jouer. Avec Bruno KONGAWOIN, Hakeem OLAJUWON  et Fred GOPORO ils obtînrent tous les 4 une bourse pour aller au pays du basket. Au début des années 80 où les noms US et encore moins les africains pouvaient prétendre à aller aux USA en NCAA.Ce sera à Houston Baptists

Palmarès et distinctions

1981 à 1985 : joueur à l’université des Baptist de Houston (HBU NCAA)
                         17.6 pts 9.6 rbs,2.5 passes,1,9 contres par match pour sa dernière saison.

Drafté par les Los Angeles Clippers au 3eme tour en 52 ème position de la draft.

Il emporte le titre de Champion d’Afrique à Tunis en 1987 et participe au JO de Séoul où il terminera 4ème meilleur marqueur avec 20.4pts et 4rbs par match.Il passera l’essentiel de sa carrière en Espagne entre Clesa FERROL et Badalone puis Valladolid. Ensuite il travailla pour FIBA  à Lausanne comme Responsable du Développement zone Afrique  pendant de longues années avant de revenir en Espagne (Madrid) où il travaille désormais pour U’1st Agency comme Responsable Afrique .

En 2011 au Final Four (Barcelone)

 

 

 

  Nom: GOPORO Prénom : Frederic Date de naissance : 8 août 1966 Taille et poste :1m70,meneur

                                                                

                                                                                 Finale de l’Afrobasket 87                                                 

Fred comme on appellera tout au long de sa carrière étonne déjà dès son plus jeune âge, par sa petite taille et ses dribles.Ses premiers entraîneurs savent déjà que ses qualités  feront de lui un bon meneur de jeu .C’est à l’ASOPT où il débute sa carrière au sein des équipes jeunes. L’année du sacre des centrafricains en 1974, il a 8 ans .Spectateur assidu des matchs, il a comme de nombreux gamins à ce moment là,dû être séduit et habité par l’idée de faire carrière .L’année 79 où les meilleures clubs africains vinrent disputer la Coupe des Champions au Palais Omnisports de Bangui. Il est distingué et se voit proposer une bourse d’études pour aller aux USA .Chose faite puisque l’on retrouve du côte de Houston au début de l’année 81 avec Anicet LAVODRAMA et Bruno KONGAWOIN .

Palmarès et distinctions

1979 : meilleur espoir du basket centrafricain
1983-1987 : HBU (Houston Baptist Univerisité) Statistiques.
               Meilleur pourcentage : 3 pts Field Goal Percentage 0.457 (37/81)
                10éme : pourcentage au lancer franc avec 0.760 soit 276 réussis sur 363 tentés
                 2ème intercepteur avec 568 interceptions.
C’est un Fred GOPORO transformé qui revient des USA pour intégrer l’équipe centrafricaine de 1985 où elle terminera 5ème de l’Afrobasket d’Abidjan en lançant un sérieux avertissement à toutes les équipes .Deux années plus tard, ils survolent l’Afrobasket de Tunis avec 9 matchs et 9 victoires. Il est sacré champion et élu MVP de la finale emportée contre les géants égyptiens.

International
1987 : il est désigné MVP de la finale de l’Afro basket 87.
1988:  il participe aux JO de Séoul
1991 : médaillé d’argent aux Jeux Africains , il y terminera meilleur marqueur avec 15 pts de moyenne.

Après les JO de Séoul, il jouera deux années en Allemagne avant de repartir aux USA où il réside toujours  à Atlanta. Il revient régulièrement en Centrafrique pour animer un camp et reste propriétaire du club Horizon.Fred GOPORO a été  promu Directeur Technique National centrafricain  ( septembre 2012 à juillet 2013) .Le temps des  éliminatoires de la zon IV et participer à l’Afrobasket 2013 .

 

                                                           

                                                                                    Afrobasket 2013 (Abidjan )

 

 

 

 

 

Nom : PEHOUA  Prénom : Eugène  Date de naissance : 8 avril 1963  Taille et poste :1m88 arrière

    

Remise de l’ordre du mérite spotif Centrafricain ( Décembre 87 )

 Eugène très tôt s’est démarqué des autres gamins de son âge.Car c’est certainement à la maison qu’il a le mieux débuté sa carrière .Fils de feu François PEHOUA grand artisan des premiers pas du basket centrafricain sur la scène internationale. Il ne pouvait rêvait mieux. C’est en parcourant la Centrafrique avec ce dernier  que son amour pour la balle orange s’est révélé avant de fouler le stade Barthelémy BOGANDA où le Hit Trésor a élu domicile de longues décennies.

Palmarès et distinctions.

1981 et 1983 : champion d’Afrique des clubs Champions avec le Hit Trésor
1987 : Champion d’Afrique à Tunis
1988 : participation aux JO de Séoul
Après une carrière de joueur (1980 à 1991), il s’est naturellement orienté vers la formation afin de transmettre aux plus jeunes de l’époque ses acquis. Il prît en charge de nombreux joueurs d’abord à Bangui avant d’aller s’installer aux USA en 1992. Son départ outre atlantique a permit à des joueurs comme Patrick NGOMGBA, Maurice BEYINA, Romain SATO et d’autres joueurs d’aller découvrir la rigueur universitaire américaine. Rendant le rêve réalisable !

Plusieurs fois membre du staff technique national entre 1993 et 2005.Il finira par occuper le poste de Directeur technique en 2009.Il réside toujours aux USA où il dirige l‘organisation Africa Education Sports).

 

 

 

Nom  et prénom: MBONGO Guy
Date de naissance : né en 1969
Club : Hit Trésor
Taille et poste : 2m02,106 ks, interieur International de 1987 à 1997     

                                                                                

Véritable force de la nature Guy MBONGO écrasait  tout sur son passage à ses débuts . Grand et puissant il n’avait pas de nombreux rivaux .Il attira d’abord les regards sur lui alors qu’il était  attaquant de football au lycée. Ses buts de la tête et sa détente le conduisirent naturellement vers le basket où très tôt il a prît ses marques et fût  bien conseillé par ses premièrs entraîneurs .
Il se révèle  au cours de l’année 1986 soit une année avant le second sacre continental centrafricain à tous justes 17 ans. C’est dans la raquette du Hit Trésor qu’il martyrisait des adversaires  souvent plus âgés que lui.Pour s’imposer comme l’interieur des années à venir.Chose faite ,car une fois intégré l’équipe nationale il ne la quittera qu’en fin de carrière dix années plus tard.

Palmarès et distinctions

1987 : Champion d’Afrique à Tunis
1988 : participation aux JO de Séoul. A 18 ans, il en est resté le plus jeune joueur du tournoi.
Après les JO, il intégra l’université de XAVIER au Canada où il joua deux années avant de revenir au pays pour réintégrer le Hit Trésor et portera aussi  le brassard de capitaine de l’équipe nationale jusqu’en 1995.
Désormais, officier des douanes il foule tous les dimanches au Palais Omnisports de Bangui comme de nombreux internationaux.

Il a dit :
« Je voudrais dire que jouer pour la nation , c’est jouer avec son cœur avant tout chose ;ensuite afin d’avoir une vrai cohésion ,il faut que les joueurs puissent oublier leur disparité de niveaux .Car sous les couleurs nationales l’individualisme doit disparaître pour une meilleure cohésion. »

Ses meileurs souvenirs :
« Je dirai simplement que de ces sont les jeux olympiques de 88  .Je venais d’intégrer l’équipe championne d’Afrique .Ce fût mes grands débuts sur la scène internationale, suivi de mon départ au Canada .Ma carrière de joueur m’a permit de me former et surtout de partager mon expérience internationale autour de moi, en club et auprès des jeunes.

 Dimanche 12 juillet 2014 au Palais Omnisports.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
 

 

   
     
     
     
 

 

   
     
     
     
     
     
     
     
     
     

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*