Accueil » Livre d'Or » De 1962 à 1974 : l’ére des pionniers.

De 1962 à 1974 : l’ére des pionniers.

Quelques années avant la proclamation des indépendances, on jouait en  AEF (Afrique Equatoriale Française) , les princiapux matchs et tournois se déroulaientà Brazzaville.Nous vous proposons de remonter le temps avec des acteurs historiques ayant connu cette époque.

 

De 1962 à 1974

DARLAN Pascal (né en 1934)

Joueur international de 1950 à 1965 ,Direteur Technique de 1966 à 1972 et arbitre international en 1970 (ci-dessous ) sa carte d’aritre FIBA.

IL est né le 4 novembre1934 , et n’a que 15 ans en 1949 lorsqu’il intègre le SACCI Club puis très vite comme les jeunes de son époque ,il s’épanouira pleinenment grâce au sport.Sans savoir qu’à partir de ce moment il deviendra un des pionniers du sport et du  basketball de son pays.A 80 ans aujourd’hui , c’est avec une mémoirea intacte et une forme bien entrenue que nous lui avions rendu une visite lors de notre passage à Bangui en juillet 2014.Pour l’écouter ,receuillir et surtout postériser son portrait  .Lui qui fût joueur,éducateur sportif,arbitre officiel,puis dirigeant au cours de sa longue carrière de sportif et d’homme.Membre de la première slection centrafricaine  avec SALL Ousmane,Mahamat SALE,Jean Bosco NGOBOUBA ,BEKALE Jerôme,Jean BENGUE,Joaquim DASILVA..Il figure parmis les premiers à porter les couleurs nationales sur les parquets internationaux.

C’est naturellemnt à un des membres de la première sélection centrafricaine (1962) encore vivant que revient le droit d’ouvrir la première page du livre d’Or du basket Centrafrician.

 

 François PEHOUA (1936-2000)

L’un des pionniers du basket centrafrician.

Il fut aussi en 1965 – 1968: membre du Bureau Central de l’Association des Fédérations Africaines de Basketball (AFABA), de 1968-1980: Vice-président et en 1989 – 1993: Président de l’AFABA. L’AFABA qui  deviendra par la suite FIBA AFRIQUE.

Feu François Pehoua aka « Boston » fondera la Fédération Centrafricaine de Basketball en 1961. Issu du Club Red-Star, en 1962 il fonde le Hit Trésor S.C le club mythique de la capitale .

Par son dynamisme, son patriotisme, son sens de perfectionnisme et sa passion pour ce sport, Feu François Pehoua va donner un réel essor à une discipline sportive qui deviendra très rapidement le sport roi de Centrafrique à cause de ses excellents résultats obtenus sur le continent africain. Feu François Pehoua sera l’architecte du basketball centrafricain.

Sur le plan politique, il est vrai que l’arrivée au pouvoir de Jean-Bedel Bokassa va favoriser l’essor de ce sport. L’homme politique Bokassa comprend l’importance de la bonne publicité que le Basketball peut faire pour son pays.

Les Années 60

Avec des basketteurs talentueux que sont Darlan Pascal, Songomalé Jean-Marie, Samba-Bénam, Bengué Jean, Psimis, Sabin Kotéké, Lazare Yagao, Wazoua Dieudonné, Pingama Joseph, Justin Salamaté qui sont formés à l’École du basketball américain et européen, le basketball centrafricain va se faire remarquer par son style de jeu rapide, ponctué d’adresse qui lui permettra dés 1962 de s’emparer de la Coupe Des Tropiques. La RCA va souvent recevoir des Équipes venant des USA (Sports Ambassadeurs), de Chine et d’Europe (Caen B.C).

Plus tard pendant cette décennie c’est la découverte de joueurs comme Jean-Max Anesot, Igor Follot Sonny Pokomandji, Sanga Barnabé, Koyt, Bisseni Mathieu, Limbio Eloi, Bimalé Marcel, Séréfio, Gambor, Bengué Jean, AiméYessé, Indo Prosper que l’ont surnommait les “Nipka”.

Alors que le basketball masculin centrafricain connait un réel essor, c’est l’Équipe Nationale Fémine qui remporte une médaille de bronze à la C.A.N 1966 de Conakry (Guinée), la sélection Masculine quant à elle remportera une médaille de Bronze en 1968 à la C.A.N de Casablanca (Maroc). Le basketball centrafricain a pris son envol.

Les années 70

Les années 70 sont la confirmation du basketball centrafricain, le basketball national est de haut niveau avec des clubs phares que sont Red Star Ndongo Club et Hit Trésor Sporting Club. Dans la première moitié de cette décennie, les clubs d’autres pays plient l’échine devant ces 2 grands clubs de la capitale; les Sports Ambassadeurs (USA) et le Caen B.C (France) en feront les frais car toutes ces 2 équipes sont battues par les 2 meilleurs clubs centrafricains de l’époque. En Coupe d’Afrique des Clubs, le Red Star remporte le trophée en 1971 en RCA tandis que le Hit Trésor le remporte quant à lui en 1973 en Égypte alors que Red Star termine à la 3ème place. L’Équipe Nationale Masculine n’est pas en reste puisqu’elle prend part aux C.A.N d’Alexandrie en 1970 et de Dakar en 1972 au cours desquelles elles terminent à la 4ème place.

C’est durant cette décennie que seront construits les deux stades de compétitions que sont “le Centre  National du basketball (1974) devenu Martin Ngoko en 1987 ” et “le Palais Des Sports de Bangui (1976)”

En 1974 à Bangui (RCA) notre Équipe Nationale Masculine sera enfin sacrée Championned’Afrique avec comme joueurs Bengué, Adam, Koyou, Ngounio, Sanga, Gambor, Séréfio, Ngoko, Bimalé, Malimaka, Wilibozoumna, Kodjo et Pokomandi. L’Equipe participera ainsi aux Championnats du Monde de Porto Rico; les resultants obtenus là-bas nous pousseront à faire l’opération grande taille.Le basketball centrafricain continuera à progresser et former de nombreux joueurs talentueux. Le Hit Trésor S.C obtiendra une fois encore une médaille de Bronze en Coupe d’Afrique des Clubs au Maroc en 1975. En 1976, Hit Trésor remportera de nouveau le trophée continental des clubs.

La découverte du talentueux Kotta lui permettra ainsi de participer la meme année aux Championnats du Monde des Clubs à Varèse (Italie). Le régime de Bokassa qui a pourtant contribuer à l’essor de ce basketball va devenir un frein à cette discipline sportive.

L’ÉquipeNationale (Féminie et masculine) se distinguera encore en Championnat de la zone 4 à Libreville en 1976 mais elle ne participera à plus aucune C.A.N de cette décade.

En 1978, le Hit Trésor S.C essaiera une fois encore de remporter vainement le trophée continental mais elle terminera à la 3ème place. Cette meme année 1978, notre selection juniore masculine remporte une médaille d’argent à la C.A.N à Port Saïd. Au renversement du régime Bokassa, le basketball centrafricain restera loin des compétitions continentales.

Palmarès

1966: Médaille de Bronze Équipe Nationale Féminine à l’Afrobasket de Conakry
1968: Médaille de Bronze Équipe Nationale Masculine à l’Afrobasket de Casablanca
1970: 4ème Place Équipe Nationale Masculine à l’Afrobasket d’Alexandrie
1971: Redstar Ndongo Club Champion d’Afrique des Clubs Champions à Bangui
1972: 4ème Place Équipe Nationale Masculine à l’Afrobasket de Dakar
1973: Hit Trésor SC Champion d’Afrique des Clubs Champions à Alexandrie: Redstar Médaille de Bronze
1974: Équipe Nationale Masculine Championne d’Afrique à l’Afrobasket de Bangui
1975: Hit Trésor SC Médaille de Bronze à la Coupe d’Afrique des Clubs Champions au Maroc
1976: Hit Trésor SC Champion d’Afrique des Clubs Champions à Bangui
1978: Hit Trésor SC Médaille de Bronze la Coupe d’Afrique des Clubs Champions à Bangui
1983: Hit Trésor SC Champion d’Afrique des Clubs Champions d’Afrique Centrale à Libreville
1987: Équipe Nationale Masculine Championne d’Afrique à l’Afrobasket de Tunis

Les  années 80

Dans cette décade, les acquis obtenu pendant la décade précédente permettra aux juniors centrafricains de s’adjuger la médaille d’argent à Luanda (1980). L’Équipe nationale A ne reviendra aux compétitions continentales qu’à partir de 1983 après la brillante victoire du Hit Trésor SC à la Coupe d’Afrique Centrale des Clubs Champions au Gabon. A cause du manque d’organisation la RCA ne jouera que sur ses acquis échouant de remporter une médaille en 1983 (Alexandrie) et 1985 (Abidjan).

C’est en 1987 (Tunis) qu’elle remporte de nouveau le titre continental, représentant l’Afrique aux J.O de Séoul, l’Équipe est composé de Kotta, Oumarou, Lavodrama, Goporo F, Goporo A, Pehoua-Pelema, Gombé, Bella, Naouéyama, Mbongo, Ouagon et Kongawoin

 

*Texte rédigé par Eugène PEHOUA (fils de feu François PEHOUA) en mémoire à l’un des pionniers du basket Centrafricain.

 

 

GAMBOR Gaston ,ailier 1m88 ( né en 1950 )

Comme il nous l’a souvent répété lors de nos différentes rencontres, sans ZITONGO Léon appelé « TWIST » de Harlem.Il n’aurait pas eu la même trajectoire.Car ce joueur reste a jamais une de ses références de jeune.C’est au Hit Trésor sous les ordres de feu François PEHOUA que ce joueur  passera l’éssentiel de sa carrière  .De 1968 à 1978 avec d’autres joueurs illustres tels que Jean BENGUE,Mathieu BISSENI qui partira en Europe en 1971 pour enmener l’équipe de Pau et de France vers les sommets européens.Il connaitra les joies que vivront quelques années plus tard les joueurs « professionels » de l’ère moderne.

Solide ailier pour l’époque avec 1m88,  il portera les couleurs nationales comme joueur.

Palmarès et distinctions

1968 à 1972 : vainqueur de la coupe nationale et plusieurs titres de champions

1973 : vainqueur de la Coupe des Champions avec le Hit Trésor

1974 : vainqueur de l’Afrobasket à Bangui , élu MVP.Elu joueur africain de l’année

Participation aux Mondiaux de Porto Rico

1976 : vainqueur de la coupe des Champions avec le Hit Trésor

International

Il figure avec Mathieu BISSENI dans la première sélection de joueurs africains pour participer aux Jeux Afro latino Américains de Mexico.Leur sélection s’inclinera en finale face à une équipe US.Ensuite il figure à nouveau comme capitaine dans la seconde sélection Africaine composée pour participer à la Coupe William JONES à Madrid (Espagne) avec 4 autres joueurs centrafricains : KOTTA Jean Pièrre ,NAOUYEMA François,SANGHA Barnabé et NGOKO Maritn a la fin des années 70.

Après sa brillante carrière de joueur, il réintègra l’armée dont il a toujours fait partie .Puis il fît une entrée au gouvernement Centrafricain où il occupa le poste de haut Commissaire à la jeunesse et aux Sports entre 1981 à 1991.Ensuite , il fût Président du Hit Tésor ( entre 1992  et 1996) ,président de la FCBB de 1997 à 2001.Promu général en décembre 2013, il réside toujurs en Centrafrique et dirige une ONG Sport,Santé Education qu’il a crée.Il reste à jamais une référence lorsque l’on evoque les grands noms du basket africain.

 

 

 

Marcel BIMALE , meneur  de jeu.1m70 ( né en 1946 )

Meneur de jeu de petite taille,Marcel BIMALE  très tôt s’est affrmé comme un leader naturel, un exemple. Autour de lui , il n’ya aucunes personnes qui disent le contraire dès que l’on prononce son nom.Entre 1968 et 1980 il éffectuera l’éssentiel de sa carrière de joueur au bercail.Avec Sonny POKOMANDJI  il était un des meneurs de jeux de l’équipe champione d’Afrique en 1974 à Bangui.Il est aussi du voyage la même année à Porto Rico pour disputer les mondiaux.Resté très proche du mileu du sport, c’est vers l’encadrement qu’il s’orienta en 1981 une fois sa carrière de joueur terminée.Successivement entraîneur en club où il encadra des joueurs tel que MADOZEIN Johny,Anicet LAVODRAMA entre autres.C’est une suite logique à son parcours  lorsqu’il est nommé Direteur technique national (1986 à 1990 ).

Distinctions

1987 : vainqeur de l’Afrobasket (Tunis )  comme Directeur technique

1988 : participation aux JO de Séoul .

La même année il se retire des parquets  à 42 ans où il continua de jouer et reste toujours détenteur d’un record : celui du joueur le plus âgé du championnat national centrarfricain.Après avoir travaillé au ministère des sports plusieurs années.Il réside désormais en France où il donne toujours des conseils lorsque l’on fait appel à lui.

 

 

 

Nom : KOTTA Prénom : Jean Pièrre,né en 1956 .1m88,arrière-ailier

Il à peine 18 ans lorsque la Centrafrique emporte l’Afrobasket à Bangui en 1974 .Plus tôt, il intégra les effectifs jeunes du Hit Trésor qui restera à jamais son unique club .Club lequel il connaitra tous les honneurs.Doué pour son jeune âge , il entra en équipe nationale pour la première fois en 1976 , équipe qu’il ne quittera qu’en 1991.Au cours de sa longue carrière ,il côtoiera tous les champions d’Afrique de la décennie 70.

 

De gauche à droite : SANGHA,NAOUYAMA,NGKOKO,KODJOetKOTTA .Sélection 1976

Palmarès et distinctions

1976 : participation aux jeux d’Afrique centrale
1976 : vainqueur de la coupe des clubs champions
1981 et 1983 : vainqueur de la coupe des champions d’Afrique Centrale

International

1987 : vainqueur de l’Afrobask et à Tunis
1988 : participation aux JO de Séoul
1991 : médaillé d’argent aux Jeux Africains

Jean Pièrre KOTTA (à gauche).Juillet 2014 ,Bangui.

 Jean Pièrre KOTTA a porté les couleurs nationales de 1976 à 1991 et fût capitaine de nombreuses années jusqu’en 1991.Après s’être retiré des terrains, il a occupé le poste de directeur technique de 2003 à 2007.Il est désormais  membre de la ligue de Bangui  et demeure un des anges gardiens du palais Omnisports de Bangui où on le retrouve tous les dimanches matins.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*