Accueil » Actualités » Centrafrique : du nouveau à la FCBB ?

Centrafrique : du nouveau à la FCBB ?

Le 8 octobre prochain se tiendra à Bangui l’assemblée élective des futurs membres du bureau fédéral de la FCBB qui n’est plus dirigé depuis le 12 mars 2016.

C’est dans une ambiance électrique que cette dernière devrait se tenir, car depuis le mois de juin dernier c’est une véritable campagne d’affrontements par médias interposés entre les futurs prétendants aux postes à laquelle les fans du basketball assistent via les réseaux sociaux. La date de l’évènement approchant tous les amoureux de la balle orange en Centrafrique doivent se poser la même question :  Quelles seront les futurs élus compétents pour diriger la FCBB pour les 4 prochaines années ? 

Si le poste absolu recherché reste celui  du président . Il convient de rappeler que c’est une fonction comme celle des autres futurs membres qui une fois élus devront remplir pleinement leur mission. Et  que le bureau fédéral est une personne morale composée de plusieurs membres (SG, Trésorier, Vice Président …) autant de fonctions importantes les unes que les autres pour diriger l’instance fédérale.

Les 4 principaux candidats au poste de président déclarés sont.

Guy Maurice LIMBIO: président en exercice du club ZARASCLO .Il a depuis son élection au sein de ce club réaffirmé le basket de proximité et semble être le plus proche des jeunes adeptes locaux du basket .Il incarne le renouveau par sa pertinence .

Atouts : présent sur les réseaux sociaux ,fougueux et audacieux mais quelque peu dérangeant par ses propos .

Serge SINGHA : président en exercice du club New Tech, champion national en 2015 qui représentera la Centrafrique à la Coupe de Champions de la zone IV prochainement. Informaticien et homme  d’affaires , il est aussi propriétaire de l’établissement NewTech qui forme des étudiants aux métiers du tertiaire. Il était Ier vice président (FCBB) élu en 2012 puis il a démissionné au cours de l’année 2013 avant de postuler pour le poste de président aujourd’hui.

Atout : son portefeuille dans le monde des affaires pourrait garantir au basket centrafricain un lien vers d’autres financements que les deniers de l’état.

Isidore EMBOLA : président en exercice de ASOPT, il est de loin celui qui a la plus grande expérience fédérale de tous les candidats. Il était vice président en charge des compétitions du bureau fédéral arrivée à terme le 12 mars 2016.

Atouts :  une connaissance parfaite de la maison centrafricaine du basketball, un incontournable .

Fiacre NDINGATOLOUM: cadre à la CEMAC. Il était aussi membre du précédent bureau fédéral.

Atouts : sa proximité et son discours avec les jeunes.

Les autres postes

Cette élection pourrait être soit un remake de la précédente ou plus tôt la suite si l’on regarde de près .Car hormis Jean de Dieu MAGEOT (Président 2014-2016)  et Eric DAMANGO (Trésorier 2012-2016) il y’a  tous les autres membres du dernier bureau tel l’ex international Oumarou SANDA (Secrétaire général 2012-2016) candidat au même poste et Cécile KOLINGBA ( élu 2012-2016). Il faut espérer que le bon sens et une véritable envie de travailler pour l’intérêt général avec une dose de sérieux seront pris en considération. Car si il y’a autant de personnes autour de cet instance. Combien d’entre elles ont un réel programme de développent du basket  centrafricain ? Sur la page de la FCBB aucun des candidats n’a fait part de son programme dans ce sens.

La DTN : le véritable chef d’orchestre .

Outre les joutes politiques auxquelles les centrafricains sont désormais habitués même pour les instances sportives.Il faudrait  au lendemain de ce vote nommer rapidement un Directeur Technique National résidant en Centrafricain ainsi que son adjoint  et les autres membres de la direction. C’est cet organe qui devrait jouer le rôle le plus important dans l’organigramme fédéral , il lui appartiendra de choisir ensuite  le sélectionneur  nationale et tous les autres entraîneurs nationaux (équipes jeunes et féminines ).

Et les joueurs ?

Entre les jeunes locaux en manque de compétitions internationales et une grande majorité de joueurs évoluant en dehors de la Centrafrique .Quels sont les joueurs et joueuses qui seront désignés et sous quels critères pour porter les couleurs nationales ? Chez les hommes, la génération des joueurs nés  86-87 ( DAMACHOUA,MOKONGO,KOUGUERE,ZACHEE) sans oublier les autres expérimentés que sont Junior PEHOUA,Guy KODJO, William KOSSANGUE, Maixant MOMBOLLET ont atteint la maturité pour les premiers cités voir proche de la fin de carrière internationale pour les autres .Dans tous les cas de figure il faudrait désormais envisager une projection vers le futur avec la mise en place des équipes de jeunes mixtes, seul gage de renouveau pour la FCBB.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*